La criée - bande noir
Wang Du

Wang Du

ligne

World Markets

2004

Acier inoxydable
520 x 900 x 500 cm

Oeuvre produite à l’occasion de l’exposition “Wang Du Parade ”,
La Criée centre d’art contemporain, Rennes ;
Le Rectangle, Lyon ;
Les Abattoirs, Toulouse ;
Le Palais de Tokyo site de création contemporaine, Paris, 2004

Production
- Les Abattoirs, Toulouse
- La Criée centre d’art contemporain, Rennes
- Le Palais de Tokyo, site de création contemporaine, Paris
- Le Rectangle, Lyon



[+TEXTE]

"World Markets est une boule de journal agrandie et faite en acier inoxydable. Lisibles et illisibles, les images et les informations qui y figurent, sont à la fois des déchets d’informations et le reflet rétrospectif de la réalité"

Extrait du catalogue Wang Du, Paris : Cercle d’art, Palais de tokyo site de création contemporaine, 2004.

World Markets, simple feuille de journal froissée et roulée en boule, se trouve soudain transformée en un imposant monument d’acier. Mais l’artiste l’a-t-il érigé à la gloire du monde de la finance ou souhaite-t-il en montrer la fragile puissance et le puissant orgueil ?

Extrait du communiqué de presse de la Wang Du Parade 4, Paris : Le Palais de Tokyo site de création contemporaine, 2004.


ligne

Le Tunnel d’espace-temps

2004

Acier, journaux et téléviseurs
Longueur : 3000 cm de long
Diamètre : 260 cm

Oeuvre produite à l’occasion de l’exposition “Wang Du Parade”,
La Criée centre d’art contemporain, Rennes ;
Le Rectangle, Lyon ;
Les Abattoirs, Toulouse ;
Le Palais de Tokyo site de création contemporaine, Paris, 2004

Production
- Les Abattoirs, Toulouse
- La Criée centre d’art contemprain, Rennes
- Le Palais de Tokyo, site de création contemporaine, Paris
- Le Rectangle, Lyon

Collection Guy & Myriam Ullens Foundation, Pékin



[+TEXTE]

Impressionné, dès son arrivée à Paris en 1990, par le flux d’informations généré par la société occidentale, Wang Du s’intéresse à cet univers médiatique qui devient, dès lors, la source de son travail. A partir d’images qu’il extrait de la presse écrite, de la télévision ou d’Internet, il réalise des sculptures ou installations monumentales, s’empare et se joue des médias et de leur langage. En passant d’une représentation plane et distancée à une représentation matérielle et démesurée, Wang Du lève le « filtre médiatique » et instaure une relation plus directe au monde des médias. Le Tunnel d’espace-temps propose au spectateur une traversée des médias. « Dans un même espace, on peut voir des Africains victimes de la famine et le paysage bucolique des lieux de vacances de la famille royale britannique… on peut entendre que la guerre et la politique sont liées, que les recherches scientifiques et les obsessions des êtres humains sont synchroniques… » En arpentant ce tunnel, le spectateur est immergé dans un flux médiatique, recréé par plus de 60 téléviseurs imbriqués dans un amas de journaux et de magazines, qui retransmettent des chaînes aux provenances et aux thématiques variées. « Les médias sont-ils les nerfs de la réalité ? Avec leur omniprésence, leur pouvoir absolu et leur capacité d’infiltration, les médias influencent la société ainsi que la pensée et le comportement des gens à tous niveaux. […] Nous sommes devenus à la fois des consommateurs de médias et des objets consommés par les médias. »

Extrait du Wand Parade Magazine, n°4, 2004.


ligne

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir

Bio-bibliographie

Wang Du
Wang Du

Né en 1956 à Wuhan, dans la province de Hubeï en Chine
Vit et t ravaille à Paris de puis 1990

[+infos]

Liens Internet

http://www.palaisdetokyo.com/wangdu