Bio-bibliographie
La criée - bande noir

Willem
Willem


ligne

Né en 1941 aux Pays-Bas
Vit et travaille à Paris

En 1965, Willem est dessinateur journaliste, un métier où il peut dessiner et pour lequel le devoir d’insolence est une obligation. Aussi, lorsqu’en 1965 naît en Hollande le mouvement Provo, c’est tout naturellement qu’il y participe. Il crée également son journal God, Nederland & Oranje. Le premier numéro sera saisi pour avoir publié un dessin de la reine Juliana, mais aussi presque tous les numéros suivants.

En 1968, il publie à Amsterdam son premier livre Billy the kid, entièrement consacré à la guerre du Vietnam. Durant ses séjours de plus en plus fréquents en France et à Paris, il dépose ses dessins à Hara-Kiri mensuel que viennent de lancer Georges Bernier et François Cavanna.
Après 1968, l’équipe de Hara-Kiri ressent le besoin de s’exprimer sur l’actualité immédiate. L’Hebdo Hara-Kiri, bête et méchant paraît. Willem participe à l’aventure en compagnie de Wolinski, Cabu, Reiser, Fournier, Gebé, Delfeil de Ton et Cavanna.

En 1976, Willem devient le rédacteur en chef de Surprise, bimestriel créé sur le modèle des Comix américains. La couverture du premier numéro est signée Joost Sarwte. Il publie aussi des dessins de Nicoulaud, Poussin, Phil, Olivia Clave, Loulou, tous deux du groupe Bazooka. Il présente également des dessinateurs peu connus en France comme l’américain Kim Deitch, le belge Ever Meulen. Surprise n’aura malheureusement que six numéros.

En décembre 1981, Charlie Hebdo à son tour cesse de paraître. Willem travaille pour plusieurs journaux dont Télérama et Phosphore. Claude Maggiori lui demande de reprendre dans Libération sa revue de presse débutée dans Charlie Hebdo. Avec Vuillemin, Lefred, Thouron, Remi, Willem continue sa collaboration à Hara-Kiri, apportant un regard cruel et décalé sur la société contemporaine.

Le mensuel Hara-Kiri cesse de paraître en 1985. Une partie de l’équipe lance l’hebdomadaire Zéro. Willem poursuit ses illustrations couleurs et, sous la rubrique " Le tour du monde zéro ", réinvente les faits divers de la planète. En 1986, Claude Maggiori qui prépare une nouvelle formule du quotidien Libération demande à Willem de se joindre à l’équipe de dessinateurs qui vont désormais illustrer le journal. Il va également dessiner pour d’autres périodiques : L’écho des Savanes, Passage, Politis.

Willem publie régulièrement ses livres chez de petits éditeurs indépendants. Parmi ses dernières publications, citons : Eliminations chez les Requins Marteaux ; Le Feuilleton du siècle chez Cornélius ; La droite part en couilles aux éditions Bichro.

Bibliographie (sélection)

Willem, Tout est politique, Rennes : Les Éditions Électriques, La Criée centre d’art contemporain, 2001
Anal Symphonies, Paris : Cornélius, 2000
Forty Dirty Drawings, Paris : La Byrouth des épices éditeur, 1994
Abbess Express, dessins de 1975 à 1988, réédition en 1992
Le fou parle, n°14, 1980
Surprise, numéro 1 à 5, 1976
Romances et mélodrames, Ed. du Square, 1977
Chez les obsédés, Ed. du Square, 1971
God Nederland & Oranje, n°7, 1967
God Nederland & Oranje, n°1
L’enragé, n°4, 1968
Provo, n°6, 1966
Provo, n°11, 1966
Veer tien juni, 1966
Siné Massacre, n°9, 1963
Le guide du collabo, supplément Charlie Hebdo

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir