Bio-bibliographie
La criée - bande noir

Touzé Loïc
Touzé Loïc


ligne

Né en 1964 à Fontainebleau
Vit et travaille à Nantes

Né en 1964, Loïc Touzé passe douze années au sein de l’Opéra de Paris, à l’école, dans le corps de ballet puis au GRCOP (Groupe de Recherche Chorégraphique de l’Opéra de Paris).

En 1985, il démissionne et rejoint successivement les compagnies de Carolyn Carlson, Mathilde Monnier, Catherine Diverres et Bernardo Montet entre 1986 et 1990. Il co-réalise avec Bernadette Doneux une première pièce chorégraphique, créée au Théâtre de la Bastille en février 1989.

En 1991 il participe en tant que chorégraphe-interprète à la mise en scène de Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret, Le cas Müller pour le festival d’Avignon. En 1992, il fonde avec Fabienne Compet la compagnie 391. Les pièces qu’il réalise alors sont chaque fois des étapes de recherche radicalement différentes permettant des rencontres avec d’autres champs artistiques : le théâtre contemporain, la musique et les arts plastiques.

En 1996, et pour une période de trois ans, la Compagnie 391 est en résidence à la Ferme du Buisson. Il investit des espaces non dédiés à la danse et met en place des protocoles permettant au public d’être témoin de phases d’élaboration du travail artistique. Loïc Touzé partage de 2001 à 2004 la direction artistique collégiale des Laboratoires d’Aubervilliers avec Yvane Chapuis et François Piron. Stanislas Nordey lui a également trois ans durant le cursus chorégraphique au sein de l’école du TNB.

Il enseigne à des danseurs professionnels en France et à l’étranger et est régulièrement invitéau département dansedel’Université Paris 8. Il fait partie du Groupe des signataires du 20 août depuis 1997.

Parmi ses créations au long du temps :
Si nous marchons calmement (1996)
Souvent dans la forêt (1997)
Un Bloc (1998)
S’il y a lieu (1999)
Observer 1,2,3(1999)
L’après midi d’un faune (2000)
Morceau (2000-2002),
Elucidation (2004)
9, 2006

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir