Psychopharmaka
Psychopharmaka
La criée - bande noir

Lutz - Guggisberg
Lutz - Guggisberg

Psychopharmaka
Psychopharmaka
CONCERT - Rodolphe Burger

L’association, le temps d’une soirée, du projet musical et poétique Psychopharmaka, à l’environnement plastique et imaginaire de La Forêt, ouvre des perspectives inédites et sensibles à ces deux univers, liés par leur ancrage géographique autant que par leur exploration de nouveaux territoires.

COMPLET
Ouverture des portes 20h15

La Criée sera exceptionnellement fermée ce jeudi 18 avril afin de mettre en place ce concert. Merci de votre compréhension.

« Dévidant le fil d’une amitié jalonnée de nombreuses collaborations, Rodolphe Burger et Olivier Cadiot sont partis ensemble en 2011 sur les routes de Suisse et d’Allemagne. Ils se sont aventurés dans les méandres d’une langue dont ils veulent faire entendre la douceur : celle de Paul Celan, Heiner Müller, Werner Herzog, Schubert, Kraftwerk, mais aussi de tous ces gens rencontrés au hasard de leur périple, aux timbres si marquants. Voyage en forme d’autoportrait, truffé de citations, de choses entendues et aimées, de reprises de leurs propres travaux, Psychopharmaka est un concert qui fond d’une nouvelle façon l’écriture d’Olivier Cadiot et la musique de Rodolphe Burger, entre ballade linguistique et pérégrinations musicales, hasards sonores et nécessités du propos. Accompagnés sur scène par le bassiste Julien Perraudeau, les deux flâneurs écrivent cette Love Letter à la langue allemande en se laissant guider par une subjectivité absolue, dont la logique dispersive s’étoile en une constellation de vibrations rythmiques. Psychopharmaka (psychotropes en allemand) a pour point de départ la figure de Kaspar Hauser, cet orphelin de l’Europe dont le langage reste à construire. C’est un projet romantique qui, dans un même élan artistique, conjugue utopie esthétique et projet de vie pour créer une langue dansante parlée par la guitare joueuse de Burger, qui se pose en contrepoint des voix enregistrées et mixées par Olivier Cadiot. »

Marion Siéfert, Festival d’Avignon

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir