affiche-des-ordres-2

François Seigneur, Heureusement qu’on a la publicité, 2009

identité visuelle © Lieux Communs

seigneur_01

François Seigneur, Heureusement qu’on a la publicité, vue de l’exposition Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

seigneur_02

François Seigneur, Heureusement qu’on a la publicité, vue de l’exposition Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

seigneur_04

François Seigneur, Heureusement qu’on a la publicité, vue de l’exposition Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

seigneur_11

François Seigneur, Macro-monochrome gris, vue de l’exposition Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

seigneur_12

François Seigneur, Macro-monochrome gris, vue de l’exposition Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

seigneur_13

François Seigneur, Macro-monochrome gris, vue de l’exposition Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

seigneur_21

François Seigneur, Pour ne pas mourir, je ne finirai jamais ma maison. Pourquoi finir celle des autres ?, 1995, vue de l’expostion Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

photo : Benoît Mauras

seigneur_22

François Seigneur, Pour ne pas mourir, je ne finirai jamais ma maison. Pourquoi finir celle des autres ?, 1995, vue de l’expostion Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

photo : Benoît Mauras

seigneur_23

François Seigneur, Pour ne pas mourir, je ne finirai jamais ma maison. Pourquoi finir celle des autres ?, 1995, vue de l’expostion Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

photo : Benoît Mauras

seigneur_32

François Seigneur, Amis poètes bonjour, vue de l’expostion Des ordres, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2009

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Exposition

Des ordres

François Seigneur


Architecte de profession, François Seigneur suit un parcours atypique à la frontière entre arts visuels et architecture. Croisant peinture, installation, design graphique, scénographie et architecture, il cultive une philosophie de l’œuvre « ouverte », jamais définitive et souvent détournée.

L’exposition proposée à La Criée concerne la fabrique du désordre comme concept nécessaire et acte créateur indispensable, au sein d’une ère post-globale où le contrôle, l’obsession de l’ordre sécuritaire, les dispositifs d’évaluation s’infiltrent dans les moindres structures discursives, administratives, sociales, mais aussi artistiques.
C’est pourquoi, dans la pratique de François Seigneur, il importe que l’architecture et les arts visuels prennent le risque d’investir des zones d’habitat, des formes, objets et concepts qui sont habituellement considérés comme étant peu « séduisants », insuffisamment « construits » ou trop « désordonnés ». C’est à l’intérieur de ces zones que se manifestent très souvent le vivant et la créativité.

La Criée présente un Macro-monochrome gris à la composition aléatoire et évolutive au fil de l’exposition, grâce à un système de panneaux en contre-plaqué repositionnables. En regard de cette pièce, l’installation Heureusement qu’on a la publicité vient encombrer l’espace d’objets consommables et consommés. Dans la petite salle, l’exposition se complète par la présentation d’une maquette d’architecture Pour ne pas mourir, je ne finirai pas ma maison. Pourquoi finir celle des autres ?

« Ordre et Désordre sont des états relatifs, complémentaires et indissociables. Qu’ils soient géométriques, temporels ou humains, ils gèrent nos sociétés. Si l’ordre dans l’ordre mène à l’autoritarisme, le désordre dominant mène à l’anarchie. L’exposition propose 3 états possibles ».

François Seigneur



seigneur_02-2

Œuvres produites

François Seigneur

  • Heureusement qu’on a la publicité, 2009
  • Macro-monochromes gris, 2009
  • Amis poètes bonjour, 2009