Ressources en ligne
La criée - bande noir

Guess Jeff
Guess Jeff


ligne

Disambiguation
Disambiguation

Disambiguation (2004-2009) est un espace en 3D traversé par des dépêches d’informations provenant de différentes sources en temps réel.

En linguistique computationnelle, la désambiguïsation sémantique est une tâche analytique intermédiaire, dans le traîtement automatique de textes en langue naturelle (utilisée dans les applications de communication homme-machine telles la reconnaissance vocale, la traduction automatisée, la correction d’orthographe, etc.) Cette tâche fait appel à des algorithmes complexes, qui, à partir d’un texte donné, cherchent à réduire la pluralité de sens de chaque mot à l’intention donnée dans un usage particulier.

Dans cette installation, l’espace textuel est conçu comme un système de signes circonscrit par des règles formelles et algorithmiques qui opèrent une sorte de défamiliarisation automatique.

Chaque mot garde une certaine autonomie, sa position actuelle dans une phrase n’est que temporaire, ne revelant qu’un aspect de son potentiel à générer du sens. A un moment donné, ce mot peut ensuite se désengager pour trouver une nouvelle place dans une autre phrase avec une certaine “intelligence”, car ces changements restent fidèle aux règles grammaticales et sémantiques. Par exemple, des verbes de deux phrases différentes peuvent s’échanger en se déplaçant d’une phrase à l’autre accompagné, si nécessaire, par des modifications dans la conjugaison et les accords.

Ce combinatoire programmé fonctionne par phases succesives de désambiguïsation et de génération de nouveaux textes. Ce feedback permet de remettre l’accent sur la polysémie des mots et sur une conception du langage en tant que processus matériel, un jeu de signes.

Cette circulation donne lieu à des glissements visuels et sémantiques succésifs. Du coup, l’activité du spectateur se situe dans un processus parallele et paradoxal de la désambiguïsation des phrases. Celles-ci ne sont plus que le réflet d’une séquence d’opérations logiques executées par une machine. On est témoin d’un processus du langage au travail mais la reception devient problématique. Les effets, l’intention, et l’orientation du texte ne sont plus qu’une projection de la part du spectateur, mélé au résidu des procédures algorithmiques.

Avec le concours du Departement des Arts Plastiques de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir