Archives
La criée - bande noir

Laâbissi Latifa

Laâbissi Latifa


Habiter

Habiter

20 avril 2007 au 3 juin 2007
Vue de l'installation de Nadia Lauro "I hear voices" dans le cadre du projet "Latifa Laâbissi : Habiter", 2007. Photo Benoît Mauras.

Protocole Habiter :
- Solos de danse chez des habitants / réalisation de films, du 5 au 9 mars 2007
- Séances de visionnage chez des habitants, du 16 au 21 avril 2007

Exposition "I Hear Voices", invitation à Nadia Lauro
du 20 avril au 3 juin 2007 à La Criée centre d’art contemporain

Production :
- Association 391
- Association Station mobile, Rennes
- La Criée centre d’art contemporain, Rennes

Avec la collaboration de l’Ecole des Beaux-Arts de Rennes et de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Bretagne.

Avec le soutien du TNT - manufacture de chaussures.

Commissariat :
- Nathalie Travers, commissaire indépendante, présidente de l’association Station mobile
- Larys Frogier, directeur La Criée centre d’art contemporain

Latifa Laâbissi propose, pour ce projet Habiter, un solo dans un espace quotidien, ou plus précisément chez les habitants d’une ville. Pour ce, elle a mis en place un protocole. Après un repérage, une dérive, qui lui permet de choisir un quartier (sans s’arrêter sur des populations type), elle diffuse une petite annonce dans les journaux locaux et sur des panneaux prévus à cet effet dans quelques magasins :
« Artiste chorégraphe recherche un habitant qui accepterait d’accueillir chez lui un projet de danse. La proposition est gratuite et nécessite 2 heures de disponibilité. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le 06 … »

Suite à une première rencontre téléphonique, lors de laquelle elle décrit son intention et sa manière de procéder, Latifa Laâbissi se rend chez l’hôte de sa danse. Après un échange et une visite de l’habitation, ils choisissent l’espace qui accueillera le corps de la chorégraphe (la salle à manger, un couloir,...). En ce temps, elle observe la manière qu’a son hôte d’ouvrir son intimité, sa « maison », son « chez lui » à un étranger et de lui céder un espace pour le recevoir. Sans rien changer à son agencement, elle s’attarde alors dans cet espace, l’investit, et laisse à son hôte le soin de décider d’assister ou non au déploiement de sa proposition.

Latifa Laâbissi est accompagnée de Sophie Laly et de Jocelyn Cottencin. Les films et les photographies réalisés constituent matière pour la suite du projet. Des séances de visionnage sont prévues chez certains des habitants, pour les regarder ensemble, c’est-à-dire une rencontre entre l’équipe artistique, les habitants et leurs invités, un moment commun et une conversation autour de cette expérience.

Pour Habiter à Rennes, Latifa Laâbissi invite Nadia Lauro à concevoir un espace pour la criée, qui deviendra un potentiel de fiction, un espace à habiter par le public. Latifa Laâbissi pense également ce projet avec des architectes et des théoriciens.

"I Hear Voices" de Nadia Lauro est une sorte de paysage en fourrure avec un environnement sonore, à investir durant toute la durée de l’exposition. C’est un espace immersif, entre « jardin mental » et« salle d’échauffement pour public », qui sera scénarisé de façon spécifique pour généner des manières de voir et d’être ensemble inédites.

Vue de l'installation de Nadia Lauro "I hear voices" dans le cadre du projet "Latifa Laâbissi : Habiter", 2007. Photo Benoît Mauras. Vue de l'installation de Nadia Lauro "I hear voices" dans le cadre du projet "Latifa Laâbissi : Habiter", 2007. Photo Benoît Mauras. Vue de l'installation de Nadia Lauro "I hear voices" dans le cadre du projet "Latifa Laâbissi : Habiter", 2007. Photo Benoît Mauras.
imprimerlignelignerss
La criée - bande noir

œuvres

HABITER
HABITER
Laâbissi Latifa
2007 5-9 mars 2007 Solos de danse chez des habitants / réalisation de films Chorégraphe : (...)
[+infos]
__

Dossiers

Document visiteur - Habiter - Latifa Laâbissi

Document visiteur - Habiter - Latifa Laâbissi
Laâbissi Latifa

[+infos]
__

Liens

http://figureproject.com