En ce moment
La criée - bande noir

Harel-Vivier Mathieu

Harel-Vivier Mathieu


Résidence d'artiste en école

Résidence d’artiste en école

Mathieu Harel-Vivier à l’école Champion de Cicé (Rennes, Cleunay)


20 janvier 2010 au 17 juin 2011
Mathieu Harel-Vivier, Sans titre 1, Cherbourg 2008, série Errance 2009-2010, tirage pigmentaire sur papier baryté, 40 x 60 cm / © Mathieu Harel-Vivier

Sans titre 1, Cherbourg, 2008, série Errance 2009-2010, tirage pigmentaire sur papier baryté, 40 x 60 cm / © Mathieu Harel-Vivier

Pour la 4e année consécutive, La Criée produit une résidence d’artiste en école élémentaire, avec le soutien de l’Education Nationale et de la DRAC Bretagne. Cette proposition s’inscrit dans la perspective de favoriser l’accès à la Culture en ZUS, de développer des actions d’éducation artistique et culturelle sur la durée, tout en accompagnant des projets de création d’artistes sur les territoires.

Du 20 janvier au 17 juin 2011, l’artiste Mathieu Harel-Vivier est en résidence à l’école Champion de Cicé (Rennes, Cleunay).

Son projet de création à l’école s’inscrit en lien avec deux séries photographiques : Spectres et Errances et l’événement "Sténopé, un procédé photographique _ Le Monde par le trou d’une aiguille". L’artiste propose de solliciter l’imaginaire des enfants à propos des concepts de correspondances et d’équivalences entre abstraction et représentation. Spectres étant une série de trente photographies où le sujet s’est absenté, il s’agira de développer des expériences photographiques au sténopé et de produire des photogrammes dans une quête permanente de retour du sujet.

Les photographies réalisées feront référence autant à l’histoire de l’art qu’à la perception personnelle des enfants liée à leur quotidien ou leur environnement. La résidence aboutira à la production de photographies originales, à une édition des élèves et un livre d’artiste.

Restitution publique et remise de l’édition aux élèves :
Le vendredi 17 juin à 16h30 à l’école Champion de Cicé

//

Une résidence en école :

La résidence est conçue comme un laboratoire de recherches pour permettre à l’artiste de développer sa pratique. L’artiste dispose d’un atelier au sein de l’école et d’un soutien logistique, financier et matériel du centre d’art pour produire une œuvre.

La résidence associe une démarche artistique et un projet d’éducation artistique et culturelle. Elle s’inscrit sur une durée moyenne de 4 mois, afin de permettre aux enfants de découvrir le processus de création d’une oeuvre, d’expérimenter une démarche artistique et de nouer des liens privilégiés avec l’artiste. La résidence expérimente d’autres formes d’apprentissage, en stimulant l’intelligence sensible des élèves, et en favorisant des qualités telles que l’écoute de soi et des autres, l’imagination, la curiosité, la construction d’un jugement esthétique et la créativité. Le projet est élaboré tout au long de l’année avec les équipes enseignantes et l’Inspection Académique, afin de définir ensemble les objectifs pédagogiques et créer un cadre de travail approprié pour les artistes et les élèves.

La résidence se donne enfin pour objectifs de développer des liens avec le territoire et l’environnement local autour d’un projet de création et de sa diffusion, de fédérer et animer le réseau des acteurs éducatifs, sociaux et culturels.

Mathieu Harel-Vivier, Sans titre 1, Cherbourg 2008, série Errance 2009-2010, tirage pigmentaire sur papier baryté, 40 x 60 cm / © Mathieu Harel-Vivier Edition Collections, agencements, constellations Edition de Mathieu Harel-Vivier Edition de Mathieu Harel-Vivier Edition de Mathieu Harel-Vivier Edition de Mathieu Harel-Vivier
imprimerlignelignerss
La criée - bande noir

Bio-bibliographie


Né en 1982 à Caen, France Vit et travaille à Rennes

[+infos]
__

Liens

http://www.mathieuhv.fr/pratique/pages/edition.php