La criée - bande noir

SOMETIMES YOU WIN SOMETIMES YOU LOSE

Perigot Alexandre /

2007

Tubes PVC, moteur soufflerie
Dimensions des tubes : 500 cm de longueur x 300 cm maximale de hauteur
Dimensions variables selon l’installation dans l’espace

Livre d’artistes

Production
- La Criée centre d’art contemporain, Rennes
- Tramway, Glasgow

Collection : Museu Colecção Berardo, Lisbonne

Courtesy galerie Suzanne Tarasiève, Paris

Alexandre Perigot, "SOMETIMES YOU WIN SOMETIMES YOU LOSE", 2007, installation, collection Museu colecção Berardo, Lisbonne. Vue de l'exposition "Pipedream", Tramway, Glasgow, 2007. Photo Alexandre Perigot.

SOMETIMES YOU WIN SOMETIMES YOU LOSE est une expression américaine qui revêt pour moi un intérêt particulier car elle résume assez bien l’esprit du néolibéralisme avec ses winners et ses losers. Elle est aussi pleine d’absurdité, la suite étant Sometimes it’s raining

Introduction à la notion de hasard - Un coup de dé n’abolira jamais le hasard... de Mallarmé - ou déterminisme du monde contemporain ?

J’ai invité une quarantaine d’artistes à répondre dans une édition, livre d’artistes à cette phrase.

J’ai aussi écrit cette phrase avec des tuyaux de plastiques sur une longueur de 50 mètres et une hauteur de 3 mètres, puis j’ai jeté cette phrase au sol. Dans ce chaos de tubes, un objet se déplace à grande vitesse. Le spectateur tente de reconstituer la phrase par le trajet sonore de l’objet qui emprunte le circuit des tuyaux. Tentative vaine et ludique qui permet de neutraliser le sens autoritaire de cette phrase et l’idéologie qui la sous tend. La phrase distordue se déploie dans des espaces différents, comprimée ou en extension selon les lieux d’accueil.

Alexandre Perigot in Alexandre Perigot : PIPEDREAM, Lisbonne : Museu Colecção Berardo ; Rennes : La Criée centre d’art contemporain ; Chatou : Cneai, 2008.

Alexandre Perigot, "SOMETIMES YOU WIN SOMETIMES YOU LOSE", 2007, installation, collection Museu colecção Berardo, Lisbonne. Vue de l'exposition "Pipedream", Tramway, Glasgow, 2007. Photo Alexandre Perigot. Alexandre Perigot, "SOMETIMES YOU WIN SOMETIMES YOU LOSE", 2007, installation, collection Museu colecção Berardo, Lisbonne. Vue de l'exposition "Pipedream", galerie art et essai, Université Rennes2, 2007. Photo Benoît Mauras. Alexandre Perigot, "SOMETIMES YOU WIN SOMETIMES YOU LOSE", 2007, installation, collection Museu colecção Berardo, Lisbonne. Vue de l'exposition "Pipedream", galerie art et essai, Université Rennes2, 2007. Photo Benoît Mauras.

ligne

Médium :

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir