A venir
La criée - bande noir

Julien Bismuth

Julien Bismuth


Sibyl Sybil

Sibyl Sybil

24 juin 2017 au 20 août 2017

Julien Bismuth, "Willy Nilly", performance, 2016

Le vernissage a lieu le vendredi 23 juin à 18 h 30.

À l’ouverture des portes, Julien Bismuth écrira la première de ses Lettres à l’exposition  : une performance de trente minutes.





Chère Marion,

Je n’arrête pas d’effacer ce que je viens d’enregistrer, sans l’écouter, en recommençant rien qu’avec le souvenir de ce que je viens d’effacer.
J’ai du mal à décrire l’exposition ou ses œuvres. J’ai du mal à les faire entrer dans l’espace du langage de cette manière là, à cet endroit là. Je préfère vous raconter autre chose. Je préfère vous parler du titre par exemple. La sibylle est une figure de la mythologie grecque. C’est une prophétesse, dont les prédictions sont écrites sous forme énigmatique sur des feuilles de chêne, qui sont ensuite dispersées par le vent. Héraclite parle de sa « bouche délirante ». Virgile décrit les « cent portes immenses » de sa demeure qui « s’ouvrent spontanément et lancent dans les airs les réponses » de la sibylle.
Je voulais accrocher cette exposition à un nom comme on accroche un manteau à un portemanteau. Je voulais que ce nom soit celui d’une figure et la figure qui m’est venue à l’esprit fut celle de la sibylle. Il y en a en fait plusieurs. Je pourrai vous décrire les œuvres en cours. Je pourrai vous dire qu’il y aura une vidéo, des images, des objets, mais aussi des marques et des traces au mur, au sol, aux fenêtres ou aux portes. Et que je montrerai aussi des collections, des collections de choses que je croise et que je récolte, et qui prennent domicile dans mon atelier, et servent de jalons à mes pensées. Mais je préfère continuer à parler de la sibylle. J’aime l’idée d’un texte qui est reçu, capté. J’aime l’idée d’un texte en fragments dispersés. Il y a une passivité dans ce qu’on appelle le processus créatif. Une réceptivité qui permet de recevoir ou de rencontrer une phrase, une forme, une idée. Une chose aveugle, à tâtons de sa forme.

Julien Bismuth, mai 2017


Sophie Kaplan en est la commissaire de l’exposition

La majorité des œuvres sont produites par La Criée centre d’art contemporain.


Le mercredi 28 juin à 13 h et le jeudi 29 juin à 18 h il écrira deux autres Lettres à l’exposition  : deux performances de trente minutes.

Samedi 1er juillet à 15 h, la linguiste Griselda Drouet, proposera une visite de traverse de l’exposition.

Le mardi 11 juillet à 18 h, nous accueillons le lancement des deux premiers numéros du fanzine Apocryphe , projet écrit par Pierre Galopin et Johanna Rocard et porté par La Collective.

imprimerlignelignerss
La criée - bande noir

Bio-bibliographie


Julien Bismuth est né en 1973 à Paris, il vit et travaille à New York.

[+infos]
__

Dossiers

communiqué de presse

communiqué de presse
Julien Bismuth

[+infos]
__

Liens

http://www.julienbismuth.com/
https://issuu.com/la_criee/docs/programme
https://issuu.com/la_criee/docs/ch-lescribeetlesphinx-alors-que-mon
http://www.galerie-vallois.com/artistes/julien-bismuth.html